Programmes de recherche
 

Équipe des IRSC sur la fragilité et le vieillissement


La fragilité et les besoins des personnes âgées fragiles : comprendre pour innover

 

En 2007, les Instituts de recherche en santé du Canada ont octroyé aux groupes de recherche SOLIDAGE et PRISMA une subvention de 3,7 millions de dollars sur cinq ans pour financer l’Équipe des IRSC sur la fragilité et le vieillissement Les efforts concertés de l’équipe de recherche sont axés sur la santé de la population et les outils d’intégration des soins pour les personnes âgées fragiles. Le programme porte sur des enjeux de première importance pour les instances sanitaires au Canada et pertinents pour les initiatives de réforme des soins de santé mises de l’avant dans les provinces canadiennes.

 

Les équipes de Solidage et de Prisma unissent leurs forces pour proposer un programme de recherche concerté portant sur deux enjeux de première importance pour les instances sanitaires au Canada. En premier lieu, on étudiera la fragilité au sein de la population âgée. Dans un second temps, on évaluera les conséquences de la fragilité chez les personnes âgées dans l’organisation et la gestion des services de santé et sociaux. Par conséquent, notre programme de recherche est axé sur la compréhension du processus de la fragilité au sein des populations âgées et sur l’élaboration d’outils de gestion et cliniques adaptés à la fourniture de services sociaux et de santé intégrés en pratique clinique.

Le concept de la fragilité a suscité l’intérêt tant des cliniciens que des chercheurs parce qu’il semble améliorer notre compréhension du processus de vieillissement et de l’hétérogénéité de l’état de santé et des capacités fonctionnelles des personnes âgées. Il offre une base conceptuelle sur laquelle s’appuyer pour remplacer l’approche « organe par organe » par une démarche d’intégration. Traditionnellement, la classification des personnes âgées a toujours été déterminée par la comorbidité, l’évaluation de l’état mental et le degré d’incapacité. Or, une telle approche ne tient pas compte d’une grande proportion de personnes qui sont autonomes sur le plan fonctionnel mais chez qui l’on retrouve des marqueurs de fragilité et qui sont de ce fait vulnérables à des répercussions indésirables et susceptibles d’avoir plus largement recours aux services de santé. Une meilleure compréhension de l’hétérogénéité de la population âgée et une détermination plus précise de la vulnérabilité pourraient favoriser la mise en œuvre d’approches cliniques et de santé publique, de nouveaux modèles organisationnels de soins et de pratiques de gestion novatrices.

Le programme entend remplir trois objectifs principaux :

 

La stratégie générale pour réaliser ces trois objectifs de recherche est fondée sur plusieurs approches différentes, notamment la collecte de nouvelles données, l’analyse de données existantes et des méthodes quantitatives et qualitatives. Voici les six questions de recherche spécifiques au programme :

L’équipe de recherche travaillera avec des partenaires des instances sanitaires gouvernementales, régionales et locales, avec des responsables de la santé publique et avec des représentants d’une organisation de personnes âgées. Les connaissances et les expériences collectives des chercheurs et de leurs partenaires seront utilisées pour l’élaboration de services de santé et sociaux à l’échelle locale, régionale et provinciale. Par conséquent, le programme de recherche regroupera des décideurs engagés dans des systèmes de services intégrés, des représentants de la population âgée et des chercheurs spécialisés dans l’étude de la fragilité qui ont pour objectif commun de mettre en place des systèmes, des programmes et des interventions cliniques appropriés, efficaces et efficients.

Le programme, qui est axé sur la santé de la population et les outils d’intégration des soins, est aussi applicable aux initiatives de réforme des soins de santé mises de l’avant dans de nombreuses provinces canadiennes. Dans plusieurs régions, on ne se demande plus s’il faut intégrer les soins, mais plutôt comment les intégrer. Notre programme de recherche et notre stratégie d’échange et de transfert des connaissances visent l’ensemble des services de santé et sociaux canadiens. De plus, un des volets du programme, l’étude de la fragilité au sein de populations de différents pays, qui permettra une analyse plus exhaustive de la diversité des trajectoires, antécédents et conséquences de la fragilité, revêt un intérêt international.

 

Projets de recherche

  1. Interrogation des bases de données internationales sur la fragilité (FrData) (sommaire)
  2. FRÉLE: Fragilité, une étude longitudinale de ses expressions (sommaire)
  3. Accès, utilisation et coûts des services sociaux et de santé associés aux profils et trajectoires de la fragilité. (sommaire)
  4. Enraciner l’intégration des services aux personnes âgées fragiles dans les pratiques des dirigeants, des gestionnaires et des cliniciens (sommaire)
  5. Des Outils de cheminements cliniques pour le suivi dans la communauté de personnes âgées en perte d’autonomie présentant certains indices de fragilité (sommaire)
  6. Échange de connaissances (TC), technologie de l’information (TI) et gériatrie (sommaire)

 

Responsables de l’équipe :

 

 

François Béland, Ph.D.
Codirecteur, Groupe de recherche SOLIDAGE
Professeur titulaire, Département d’administration de la santé
Université de Montréal
  

  

André Tourigny, M.D.
Chercheur associé, Groupe de recherche PRISMA
Professeur agrégé, Département de médecine
Université Laval

 

 

JGH Logo        McGill Logo