Programmes de recherche

L’Initiative canadienne sur la fragilité et le vieillissement

L’Initiative canadienne sur la fragilité et le vieillissement vise à favoriser une meilleure compréhension des causes et de la trajectoire de la fragilité, à promouvoir le mieux-être ainsi qu’à améliorer les soins de santé et à accroître la qualité de vie des personnes âgées au Canada. Les objectifs de l’Initiative sont de proposer un programme de recherche sur la fragilité et de formuler des recommandations de principe à l’intention des décideurs de même que des lignes directrices en matière d’intervention pour les professionnels de la santé.

 

En 2003, la Fondation Max Bell a octroyé une subvention de quatre ansà l'Initiative canadienne sur la fragilité et le vieillissement. Nous voudrions aussi reconnaître le support de la Fondation Gustav Levinschi, de l'Institut du vieillissement (IRSC), du Réseau québécois de recherche sur le vieillissement (FRSQ), ainsi que divers groupes de recherche et organismes partenaires au Canada, en Europe et en Israël.

 

En 2003, a octroyé une subvention de quatre ans à l'Initiative canadienne sur la fragilité et le vieillissement. La Fondation Gustav Levinschi ainsi que, au Canada et en Europe, soutiennent également l'Initiative.

 

La mise en œuvre de l’Initiative se fera en étroite collaboration avec des collègues d’Europe, d’Israël et du Japon. Elle sera liée de près à l’Étude longitudinale canadienne sur le vieillissement (ELCV) et à l’étude connexe de la population québécoise menée par le Réseau québécois de recherche sur le vieillissement. Des liens ont été établis avec l’initiative sur la fragilité en cours le développement du National Institute on Aging / American Geriatrics Society.

 

L’Initiative a été mise sur pied par la chaire en gériatrie Dr Joseph Kaufmann de l’Université McGill et par le Groupe de recherche Solidage.

 

Cliquez ici pour la vue d’ensemble de L’Initiative canadienne sur la fragilité et le vieillissement.

 

 

JGH Logo        McGill Logo